Le livre
Panier

Cher Yémen… Je m’en vais

Un roman documentaire qui vous transporte en péninsule Arabique, et plus précisément au Yémen…

Une terre ‘méconnue’, en termes de trésors, dont elle regorge…

Une terre ‘oubliée’, au regard d’une guerre, débutée le 26 mars 2015 à minuit, qui emporte tout et tous sur son passage…

Une terre ‘tristement connue’, parce qu’un terrorisme ou plutôt des terrorismes, sans foi ni loi, s’y sont un jour, établis…

Je remercie mille fois Jean-François Bernardini, et le groupe I Muvrini, d’avoir accepté que leur chanson ‘O Isma’, dont la signification est dramatique même si empreinte d’une immense et merveilleuse humanité, figure gratuitement sur le site d’ORNIAT, tout en côtoyant « Cher Yémen… Je m’en vais ».

Dans des décors dignes de contes de fées, il est un peuple ou plutôt des peuples, fiers d’être ce qu’ils sont « Yéménites » et de ce qu’ils ont « Culture et Traditions »… Tous uniques, ces hommes ont quand même quelques traits en commun, plus ou moins marqués selon les régions où ils sont nés ! Parfois impétueux, rebelles et têtus, ils sont extrêmement généreux à l’égard du voyageur car très ouverts à la différence… Il existe également en eux, ce côté candide et naïf, très touchant car rare et désarmant, parce qu’il contraste avec leurs approches premières, quelquefois rugueuses mais en aucun cas irrespectueuses…

Et moi, l’étranger, qui avait eu la chance d’aller à l’école, est un jour parti là-bas pour des raisons professionnelles ! Très vite ce pays et ses peuples m’ont ému jusqu’à en éprouver un réel ‘mal’ lorsque des événements toujours plus néfastes survenaient sur cette terre qui n’avait rien demandé, sauf la paix… Elle avait vu un beau matin le sang couler jusqu’à ce fameux jour où il n’a plus jamais cessé sans qu’elle ne puisse jamais l’endiguer, car complétement démunie face à toutes ces tragédies ! Seuls des hommes, des décideurs comme on les appelle, auraient pu stopper cette succession d’horreurs, mais lorsqu’équipés d’ego tels que les leurs, comment alors faire pour y voir plus clair…

Puis d’autres étrangers, m’ont un jour rejoint… Entre nous, nombre de points communs dont notre métier, la Sécurité ! En compagnie de frères d’armes Yéménites, nous avons formé une équipe et sans compter nous avons donné… Même dans la pire adversité, nous étions comme les doigts d’une main, soudés, jusqu’au jour où sur le papier tout ceci s’est arrêté, qu’importe dans nos cœurs cette équipe reste à tout jamais…

Comme dans tout roman, il y a ‘le méchant’ ! En l’occurrence al-Qaïda et l’EI que je surnomme la bête immonde et sa descendance ! Qu’est-elle ? D’où vient-elle ? Que veut-elle ?   Pourquoi ? Comment ? Jusqu’où ? En dehors de tout ce qui a déjà été couché dans ce livre, je dirais que c’est une aberration de notre humanité… Elle a plus d’histoire que de devenir, si les servants qui aujourd’hui l’honorent encore, demain comprennent enfin qu’elle n’est rien et encore moins ce qu’elle a juré sur le beau livre sacré ! Elle ne combat pas l’impérialisme, elle qui est née dans l’impérialisme et qui sert de l’impérialisme ! Elle ne sert aucunement la cause de Dieu mais plutôt celle d’une poignée d’hommes, démons en complète perdition !

Vous l’aurez compris et le comprendrez encore plus en le lisant, « Cher Yémen… Je m’en vais » est un vibrant hommage à une terre, des peuples, des hommes, une équipe et tant d’autres personnes… C’est un poignant message de paix adressé à tous et pour tous… C’est un témoignage, mon témoignage, moi l’humain qui n’a pas toujours eu la pleine conscience de ce que j’étais, de ce que j’avais et de ce qui m’entourait…

Alors toujours là ? Intéressés ? Envie d’en savoir plus ? Ou plutôt d’en lire plus… Le livre est là, touchez-le, ouvrez-le, sentez-le… Qu’est-ce que cela vous procure ? Puis-je vous demander de le lire puis de me dire… De me raconter et de partager, à votre tour, vos pensées, ressentis, émotions, frissons…